hipocampes.jpg

Hippocampes

Etude et mensurations d’hippocampes de l’Étang de Thau avec les élèves du Lycée de la Mer de Sète

Cette opération entre dans le cadre de la coopération engagée entre l’association Peau-Bleue et le Lycée de la Mer Paul Bousquet de Sète sur le projet Hippo-THAU d’étude des hippocampes de Thau et de leur environnement lagunaire. Elle a été réalisée le 6 février 2009 par cinq élèves de BEP Cultures Marines (Alexandre Forcolin, Frédéric Fourquier, Florestan Gstalder, Mickaël Guignard, Joris Thiennot), à l’occasion d’une séance de travaux pratiques organisée sous la direction du scientifique Patrick Louisy et des enseignants du Lycée de la Mer Alexandre Castillo et Nadia Ranchon.

La séance a porté sur 31 hippocampes mouchetés (Hippocampus guttulatus), capturés accidentellement par des pêcheurs, qui avaient été confiés au Lycée de la Mer en novembre 2009. Ces animaux ont été maintenus en aquarium et nourris à l’aide d’Artemia congelées, en vue de leur réintroduction dans la lagune dès le retour des conditions favorables et si possible après leur reproduction ! Aucune mortalité n’a été observée en élevage.

Chaque hippocampe a bénéficié d’une anesthésie légère, afin de minimiser le stress dû aux manipulations. Ont été ensuite effectuées les opérations suivantes :

  • Mesure de la hauteur totale, et de la longueur du tronc (qui reste mesurable même si l’animal recourbe sa queue),
  • Identification du sexe,
  • Pesée au dixième de gramme près (animal placé dans un récipient avec de l’eau),
  • Photographie des deux profils de la tête (opération s’effectuant dans l’eau),
  • Prélèvement d’un échantillon de tissus pour analyses génétiques (quelques mm2 de nageoire dorsale).
  • L’animal est ensuite replacé dans son aquarium, en vérifiant qu’il respire convenablement.

Les mesures réalisées permettent de mieux connaître et décrire la population d’hippocampes du bassin de Thau. On peut en particulier en déduire :

  • La répartition en tailles,
  • La relation entre la taille et le poids,
  • Le sex ratio (proportion de mâles et femelles).

Par ailleurs, les photos réalisées permettront de mieux mesurer et décrire la variabilité que l’on peut observer au sein d’une même population, en particulier pour ce qui concerne :

  • Les dessins et la coloration,
  • Les proportions de la tête (en particulier longueur et hauteur du museau),
  • Le développement des épines osseuses,
  • L’importance des filaments cutanés.

Sex ratio

Sur les 31 hippocampes étudiés, il y avait 10 mâles et 21 femelles, ce qui correspond à un sex ratio de 1 / 2,1. A titre de comparaison, le sex ratio observé sur un autre échantillon de 116 hippocampes, capturés eux aussi en novembre 2008, était de 1 / 1,6. Ainsi, sur un total de 147 individus capturés